Logement et énergie

Les objectifs climatiques de la Suisse et la stratégie énergétique de la Confédération impliquent une réduction des émissions de CO2 et de la consommation d’énergie. Une part importante des émissions et de la consommation provient du secteur du logement. Les directives ayant trait aux nouvelles constructions et l’assainissement énergétique du parc immobilier existant doivent contribuer à la réduction de ces taux.

Consommation énergétique en fonction de l’application: part des 4 secteurs en % en 2014
Consommation énergétique en fonction de l’application: part des 4 secteurs en % en 2014
© BFE: Analyse des schweizerischen Energieverbrauchs 2000 - 2014 nach Verwendungszwecken

Ménages privés: répartition par agents énergétiques de la consommation pour le chauffage en 2014
Ménages privés: répartition par agents énergétiques de la consommation pour le chauffage en 2014
© BFE: Analyse des schweizerischen Energieverbrauchs 2000 - 2014 nach Verwendungszwecken

Mesures visant l’économie d’énergie

Les secteurs du bâtiment et du logement représentent une part considérable de la consommation d’énergie. L’immense majorité des logements sont encore chauffés par des combustibles fossiles. Pour atteindre ses objectifs en matière d’énergie et de climat (auxquels elle s’est engagée en signant le Protocole de Kyoto et l’accord de Paris), la Suisse a pris des mesures visant à favoriser l’efficacité énergétique et à encourager les énergies renouvelables. En outre, le programme «SuisseEnergie», lancé en janvier 2001, est aujourd’hui mis en œuvre par l’Office fédéral de l’énergie en étroite collaboration avec les cantons. Ce programme soutient par exemple l’Association Minergie et l’Association «Cité de l’énergie».

Mesures d’encouragement

Les cantons sont responsables de l’encouragement dans le secteur du bâtiment. La Confédération ne dispose d’aucun programme de soutien financier direct pour l’assainissement énergétique des bâtiments ou l’utilisation accrue des énergies renouvelables et des rejets de chaleur. Grâce aux fonds provenant de l’affectation partielle de la taxe sur le CO2, la Confédération dispose toutefois jusqu’en 2020 d’une enveloppe annuelle de 260 millions de francs pour le Programme Bâtiments, qui est mis en œuvre par les cantons.

Défis en matière de politique du logement

Les exigences de la politique énergétique et de la politique du logement ne convergent pas forcément. Pour les locataires, qui subissent des hausses de loyer en raison des assainissements énergétiques tout en ne réalisant que des économies réduites en raison de la baisse des prix de l’énergie, une consommation d’énergie moindre est souvent synonyme de coûts supplémentaires. Il convient par conséquent de poursuivre la réflexion sur la manière de concilier économie d’énergie et maintien de logements à un coût abordable.

Plus d'information

https://www.bwo.admin.ch/content/bwo/fr/home/wie-wir-wohnen/energie.html