Libre circulation des personnes et marché du logement

Depuis le milieu de l’avant-dernière décennie, l’introduction de la libre circulation des personnes a influencé le taux d’immigration en Suisse. Comparativement avec le passé, ceci a d’abord provoqué des changements structurels relatifs à l’origine des étrangers d’une part, et à leur niveau de qualification d’autre part. Entre-temps, cet effet n’est plus si prononcé. Le taux d’immigration s'est nettement réduit. Tout cela a des répercussions sur le marché du logement.

Cartes 2021

Plus d’information

Documents

Articles

Libre circulation des personnes et marché du logement dans les agglomérations suisses (PDF, 688 kB, 18.08.2010)Article dans «La vie économique» 7-8/2010, de Silvio Graf et Armin Jans, ZHAW, Centre de politique économique, Winterthur; Daniel Sager, Meta-Sys SA, Zurich

Communiqués de presse

20.07.2022

Les déséquilibres s’accentuent sur le marché du logement

Dans la ligne de l’évolution observée depuis le milieu de la précédente décennie, les déséquilibres s’accentuent sur le marché suisse de l’immobilier. Telle est la conclusion du dernier monitorage «Libre circulation des personnes et marché du logement», qui est réalisé chaque année sur mandat de l’Office fédéral du logement (OFL). Ce monitorage montre également que l’écart entre le marché locatif et le marché de la propriété se creuse. Malgré une légère détente à l’échelle nationale, l’offre de logements se raréfie sensiblement dans certains endroits, notamment autour de Zurich et de Zoug. Là où l’activité de construction de logements locatifs recule, on assiste dans certains cas à un assèchement du marché ou à l’aggravation d’une pénurie déjà existante.

https://www.bwo.admin.ch/content/bwo/fr/home/Wohnungsmarkt/marktwirtschaftliche-wohnungsversorgung/pfz-wm.html