Libre circulation des personnes et marché du logement

Depuis le milieu de la dernière décennie, l’introduction de la libre circulation des personnes a influencé le taux d’immigration en Suisse. Comparativement avec le passé, ceci a d’abord provoqué des changements structurels relatifs à l’origine des étrangers d’une part, et à leur niveau de qualification d’autre part. Entre-temps, cet effet n’est plus si prononcé. Le taux d’immigration s'est nettement réduit. Tout cela a des répercussions sur le marché du logement.

Factsheets 2019

Cartes 2019

Plus d’information

Documents

Articles

Libre circulation des personnes et marché du logement dans les agglomérations suisses (PDF, 688 kB, 18.08.2010)Article dans «La vie économique» 7-8/2010, de Silvio Graf et Armin Jans, ZHAW, Centre de politique économique, Winterthur; Daniel Sager, Meta-Sys SA, Zurich

Communiqués de presse

08.07.2020

Offre en partie excédentaire sur le marché locatif et marché de la propriété tendu

Les profonds déséquilibres observés sur le marché suisse du logement, non seulement entre le marché de la location et celui de la propriété, mais encore entre les régions, se confirment en 2019. La pandémie de coronavirus ne changera pas la tendance. Dans le domaine de la location, tandis que la pression augmente sur les loyers des nouveaux objets mis sur le marché, il faut s’attendre à une tension accrue dans le segment de prix inférieur, en particulier dans les grands centres. Tel est le tableau qui se dégage d’une étude actualisée sur les effets de la libre circulation des personnes sur le marché du logement, réalisée sur mandat de l’Office fédéral du logement (OFL).

https://www.bwo.admin.ch/content/bwo/fr/home/Wohnungsmarkt/marktwirtschaftliche-wohnungsversorgung/pfz-wm.html