Logement et pauvreté

Les conditions d’habitation des ménages sont étroitement liées à leur situation financière. Les personnes touchées par la pauvreté ou vivant dans la précarité connaissent des difficultés sur le marché immobilier. Si les problèmes concernant la taille, l’emplacement et la qualité de l’habitation ne touchent qu’une minorité de ces ménages, la majeure partie d’entre eux consacrent une part très importante de leurs revenus au logement.

Part du revenu brut consacrée au loyer
Part du revenu brut consacrée au loyer: plus le revenu est bas, plus la charge locative est élevée.
(Source : OFS, EBM, 2013)

En Suisse, un peu moins de 600'000 personnes sont touchées par la pauvreté. Leurs conditions de logement sont souvent inadéquates et peuvent contribuer à les maintenir dans une situation difficile. Le coût du logement est le problème principal : quatre ménages pauvres sur cinq dépensent plus de 30% de leur revenu brut pour se loger. Or quand les moyens sont modestes, la forte proportion du revenu consacrée au logement peut entraîner des restrictions pour d’autres besoins comme la formation, les soins ou l’alimentation. Les ménages vivant dans une situation précaire, avec des revenus qui les placent juste au-dessus du seuil de pauvreté, sont confrontés aux mêmes difficultés, mais dans une mesure moindre : la moitié d’entre eux consacrent plus de 30% de leur revenu brut au logement.

Les ménages vivant dans des conditions de pauvreté ou de précarité sont aussi proportionnellement plus nombreux à occuper des logements trop petits, de mauvaise qualité ou localisés à des emplacements défavorables, subissant par exemple les nuisances du trafic. La situation est encore plus difficile pour ceux d’entre eux qui vivent dans les grandes agglomérations et les villes, où le marché du logement est particulièrement tendu.

Mesures en matière de politique du logement

Le manque d’habitations à loyers abordables et de taille adéquate, ainsi que la difficulté d’accéder à ces logements et de pouvoir les conserver sur la durée semblent être les deux causes principales des problèmes de logement que rencontrent les personnes touchées ou menacées par la pauvreté.  

Les pistes pour améliorer durablement leur approvisionnement en logement sont d’une part des mesures en matière de financement, qui peuvent soit s’adresser directement aux ménages concernés (aide à la personne), soit servir à accroître l’offre de logement à prix avantageux (aide à la pierre). D’autre part, les aides financières gagnent à être combinées avec des mesures visant à améliorer l’accès et la sécurité du logement. Il s’agit ainsi par exemple de renforcer le « savoir-habiter », afin d’éviter des résiliations de bail, ou d’offrir un appui et des garanties lors de la recherche d’un nouveau logement, notamment aux ménages faisant l’objet de poursuites. De telles offres, provenant d’acteurs étatiques ou non, existent dans plusieurs villes et régions de la Suisse.

Dernière modification 14.12.2017

Début de la page

https://www.bwo.admin.ch/content/bwo/fr/home/wie-wir-wohnen/wohnen-und-armut.html